Mali: Le President IBK appelle au dialogue et annonce une rencontre avec le mouvement du 5 juin.

■ Dans un discours concis et précis, contrairement à ses habitudes, le président IBK s’est adressé à la nation, ce dimanche soir. Un discours très attendu depuis quelques jours par l’opinion nationale, mais fortement teinté de plusieurs promesses. Encore !

L’heure n’est plus au long discours. IBK semble l’avoir compris. En s’adressant à son peuple, ce dimanche soir, le président a cité tout ce qu’il veut pour les Maliens en matière de santé, d’éducation, ou encore d’emploi pour les jeunes.

«J’ai entendu les revendications et les interpellations», a indiqué le président se montrant à l’écoute des Maliens.

Défendant le titre d’un président laborieux, IBK ajoute: «J’œuvre sans relâche à ce que chaque Malien puisse se nourrir et nourrir sa famille.»

Gouvernement de changement ?

Dans son discours, le président IBK rappelle à avoir reconduit Dr Boubou Cissé dans ses fonctions à la tête d’un «Gouvernement de changement». On passe ainsi d’un Gouvernement dit «de mission» à un Gouvernement de changement.

Selon le Chef de l’Etat, ce gouvernement Boubou bis doit «trouver un accord » avec les syndicats de l’éduction. «La crise n’a que trop duré», sonne IBK pour mettre fin à la recréation.

En plus de l’éduction, la santé des Maliens devra être une priorité pour le nouveau gouvernement. Le président annonce une rencontre avec les parties prenantes de la santé pour l’élaboration d’un plan de modernisation des hôpitaux de Bamako.

Pour les contestations sur les résultats des dernières législatives, IBK assure que des solutions sont en cours.
Aussi, les populations déplacées du Centre à Bamako seront logées et réinsérées dans le tissu socio-économique.

Tout au long  de son discours IBK n’a cessé de dire qu’il a «entendu les colères et les cris». Une demande sociale «forte et légitime» qui doit, selon lui, être satisfaite par le dialogue. «Nous aimons tous ce pays», a affirmé le président, avant d’annoncer que sa « porte est ouverte » pour une rencontre avec le Mouvement du M5- juin. «Nous devons être solidaires», a conclu IBK.

Reste à savoir si l’Imam Mahmoud Dicko, leader du Mouvement du M5- juin, acceptera d’entrer par cette porte pleine de promesses présidentielles.

DakarToday avec Maliweb.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




*

code