Incendie Mairie Keur Massar : Le réseau “Keur Massar La Bokk” réclame la libération des marchands ambulants arrêtés.

■ A Keur Massar, les événements qui ont conduit à l’incendie de la mairie, fin Juillet 2020, continuent de faire couler beaucoup d’encres et de salives. Entre frustration et incompréhension. Les membres du Réseau des marchands ambulants Keur Massar La Bokk, sont revenus sur les circonstances de ces malheureux événements tout en niant l’implication des marchands ambulants dans l’incendie de la mairie.

Au cours d’une conférence de presse tenue ce jour à Keur Massar, ils ont aussi demandé la libération immédiate des marchands ambulants, arrêtés après l’incendie de la Mairie.

” Nous demandons la libération immédiate de nos camarades marchands ambulants, car nous avons la certitude qu’ils n’ont rien avoir avec l’incendie de la Mairie. Au moment des faits, ils étaient même pas à la mairie; ils ont été arrêtés chez eux” a déclaré Ousmane Ndiaye qui dénonce un acharnement continu des agents de mairie sur les ambulants.

” Des lutteurs déguisés en agents de la mairie nous harcèlent sur demande du Maire Moustapha Mbengue. Ce jour là, il (le maire) nous a envoyé des lutteurs et il y’a eu une violente bataille rangée entre ces derniers et les marchands ambulants. C’est ce qui est à l’origine de la manifestation au niveau du rond point Station. Mais je peux vous jurer sur le saint coran, que les gens arrêtés n’étaient pas à la mairie” a-t-il conclu.

Au nombre de quatorze (14), ces jeunes marchands ambulants ont été arrêtés chez eux par des éléments de la gendarmerie de Keur Massar sur la base “d’accusations mensongères” de certains agents de la mairie selon Abdoulaye Diagne, responsable du réseau Keur Massar La Bokk.

Le Maire Moustapha Mbengue, seul et unique responsable...

Ousmane Ndiaye, marchand ambulant, résident à Keur Massar depuis 2007, accuse le Maire Moustapha Mbengue comme seul et unique responsable de la situation “difficile” des jeunes marchands ambulants.

” Depuis plusieurs mois, Moustapha Mbengue nous harcèle avec des lutteurs et des saisies quotidiennes de nos marchandises au niveau du rond point station. Quand les agents de la Mairie t’arrêtent, tu es obligé de payer 15 000 francs CFA. C’est injuste”

Le Réseau des marchands ambulants Keur Massar La Bokk, a aussi annoncé la constitution d’un pôle d’avocats piloté par Me Assane Dioma Ndiaye, afin de plaider la cause des marchands ambulants en détention suite à l’incendie de la mairie de Keur Massar.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




*

code