Défense: Le porte-hélicoptères amphibie (PHA) Tonnerre (France), est de retour à Dakar

■ Le 8 juillet 2020, le porte-hélicoptères amphibie (PHA) Tonnerre était de retour au Sénégal dans le cadre de la mission Corymbe 152. A cette occasion, un exercice de tenue de situation « surface » au large des côtes sénégalaises a été organisé, permettant de renforcer la coopération franco-sénégalaise et de soutenir ce pays dans la protection de ses approches maritimes.

A l’occasion de cette seconde escale logistique à Dakar, plusieurs exercices ont permis pour les marins français et sénégalais de travailler ensemble : un exercice de tenue et de partage de la situation surface (SURFEX) au profit du patrouilleur sénégalais Fouladou, suivi d’un treuillage sur la plage arrière de ce bâtiment avec l’hélicoptère Caïman marine du détachement 31F.

« J’espère que nous reviendrons prochainement en escale à Dakar pour manœuvrer ensemble à nouveau » annonce le capitaine de vaisseau Tranchant, commandant du PHA Tonnerre, au commandant du Fouladou par radio VHF. Tous deux se sont montrés « très satisfaits de cette interaction ».

Le lendemain, le PHA Tonnerre arrivait dans le port de Dakar pour effectuer un ravitaillement en carburant. Ce bref passage à quai fut l’occasion pour les plongeurs de bord du Tonnerre d’organiser une plongée conjointe avec des militaires des Eléments français au Sénégal (EFS).
Depuis 1990, la France déploie un à deux bâtiments en mission Corymbe de façon quasi permanente dans le golfe de Guinée. La mission a deux objectifs majeurs : participer à la protection des intérêts français dans la zone ainsi et contribuer à la diminution de l’insécurité maritime, en aidant notamment au renforcement des capacités des marines riveraines du golfe dans le domaine de sécurité maritime, dans le cadre du processus de Yaoundé.

Le déploiement de bâtiments français en mission Corymbe complète le dispositif français prépositionné en Afrique occidentale (Gabon, Côte d’Ivoire, Sénégal) et participe au volet maritime des coopérations opérationnelles mises en œuvre régionalement par ces forces de présence.
Sources : État-major des armées.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




*

code