Décès du Khalife de Medina Baye: L’hommage-témoignage de l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye

■ Cheikh Ahmed Tidiane NIASSE, Khalif de Medina Baye à Kaolack nous a quitté.
Lui et feu mon père évoquaient souvent le jour où Baye Ibrahima Niasse, Cheikh Al Islam, lié à mon grand-père, avait assemblé leurs deux mains dans les siennes en prononçant ces fortes paroles « je vous unis car vous êtes de la même génération ». Tonton Cheikh Tidiane, ainsi l’appelaient les enfants et neveux du Juge Keba Mbaye, fut une figure de notre enfance que l’on retrouvait très souvent le dimanche à Medina, quartier de Kaolack où il résidait. Le rituel était à chaque fois le même, marquant à jamais la mémoire de nos enfances : prières reçues dans la chambre du patriarche à la fine barbe blanche, festin en guise de déjeuner auquel nous ne cessions de penser entre deux dimanches.
Keba Mbaye s’est éteint une nuit, fort tard. Nous attendions le petit matin pour en faire l’annonce. Tonton Cheikh Tidiane était déjà présent à la maison familiale où nous nous étions donné rendez-vous pour rédiger le communiqué de nécrologie, premier parmi tous à nous réconforter.
Il était attentionné, d’une exquise gentillesse. Il donnait l’impression d’être incapable de colère, d’élever la voix. Quand je l’ai informé de mon engagement politique, il me gratifia de ses prières et d’un seul conseil « surtout n’insulte jamais personne ».
Dors en paix tonton Cheikh Tidiane. Puisse Dieu te réserver une place parmi les meilleures en son Paradis.

Le 3 août 2020
Abdoul Mbaye

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




*

code