Coronavirus : Des interrogations sur la gestion de la deuxième vague de contamination à Touba.

■ En moins d’une semaine, Touba a enregistré 5 nouveaux cas positifs au coronavirus. Une deuxième vague de contamination inquiétante avec la particularité des “cas communautaires”.

Annoncé ce samedi 18 avril, le nouveau cas testé positif au Covid-19 à Touba est aussi issu de la transmission communautaire. Il s’agit d’une femme, pharmacienne biologiste qui officie à l’hôpital Matlaboul Fawzeyni.

Le marché OCAS et l’hôpital matlaboul Fawzeyni, des sites à “haut risque” qui inquiètent.

Sur les 5 nouveaux cas issus de la transmission communautaire enregistrés, 3 sont localisés au marché OCAS de Touba. Il s’agit d’un commerçant, d’un vigile et d’un mareyeur. Tous officiaient dans ce marché au cœur de Touba.

Malgré les recommandations de certaines autorités médicales pour la fermeture du marché, rien n’a été fait. Un silence des autorités administratives qui intrigue, comme l’attitude de la direction de l’hôpital Matlaboul Fawzeyni.

Avec un cas confirmé au coronavirus, l’hôpital devait être fermé et le personnel placé en quarantaine, selon le protocole en vigueur dans la lutte contre le Covid-19. Ce qui n’a pas était fait jusqu’au moment où ces lignes sont rédigées. À moins que le protocole ait changé entre temps.

Quand est-il du mari de la pharmacienne contaminée qui office aussi à Matlaboul Fawzeyni?

Pourquoi ni au marché OCAS, ni à l’hôpital de Matlaboul Fawzeyni, des mesures de ripostes d’urgences n’ont été prises après la découverte de ces nouveaux cas ?

Autant de questions, qui cherchent réponses auprès du comité de gestion des épidémies local.

Touba comptabilise 31 cas confirmés au Covid-19 dont 26 guérisons. Le premier patient issu de la transmission communautaire est hospitalisé à Dakar au moment où les 4 autres patients sont sous traitement au centre de Darou Marnane.

dakartoday.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




*

code