Accords de pêche Sénégal-UE : Le thon vendu 50 fois moins cher, PASTEF dénonce un scandale.

■ Le mouvement national des cadres de PASTEF a tenu une conférence de presse ce 16 novembre 2020. Face-à-face avec les journalistes au cours duquel, les camarades d’Ousmane SONKO ont dénoncé ce qu’ils qualifient de scandale des licences de pêches attribuées aux pays européens.
 
Selon Daouda NGOM, vice- président dudit Mouvement, « les accords de pêches 2019-2024 entre le Sénégal et l’Union Européenne  sont un prolongement de ceux de 2014-2019 qui ont été signés avec des amendements sur le tonnage mais également de la compensation financière ».

A l’en croire, « cet énième protocole d’accord de pêche traduit un manque criard d’empathie envers les communautés et les familles de pêcheurs qui souffrent dans leur chair et leur intimité des affres de ce partenariat en termes de dégradation continue des conditions de vie pour cause raréfaction des ressources halieutiques qui constituent pratiquement leur moyen de subsistance ».
 
Poursuivant, Daouda NGOM accable le leader de l’APR « né après l’indépendance » qui a plus que favorisé les Européens en leur permettant d’accéder aux ressources halieutiques du Sénégal en contrepartie de pacotille.

« Avant l’arrivée du président Macky SALL, en 2006, le Sénégal avait suspendus ces accords de pêche  avec l’Union Européenne à cause de deux points d’achoppement notamment l’obligation que le gouvernement du Sénégal voulait faire à l’endroit  des navires pour un débarquement d’une partie des prises au Sénégal mais également la réduction par l’Union Européenne de la compensation financière » explique-t-il.

DT avec Walf.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




*

code